vendredi 17 mars 2017

NYONS : FOIRE ECO BIO C'EST BIENTÔT

La 26ème foire éco-biologique Naturellement ! se tiendra les 20 et 21 mai prochains sur la digue à Nyons. Le CEDER insistera sur le changement et l'adaptation de l'homme sur la planète. En attendant les équipes se sont mises au travail…
La foire Naturellement ! fêtera ses 26 printemps en mai. Si cet événement est devenu incontournable, sa continuité semble remise en question pour 2018. Se pose alors la question de son devenir, de sa forme et de son déroulé dès à présent…
Une thématique d'actualité
Si le "Do it yourself" ou "Faites-le vous-même" est devenu une valeur intrinsèque de la foire, cette année le CEDER a souhaité y associer le terme de frugalité. 
Comment faire simple et mieux avec moins ? Cette démarche est valable pour tout et tous dans notre vie quotidienne mais également dans cet éco événement qui se veut respectueux de l'environnement et de l'humain. 
Le programme qui annonce simplicité et participation collective sera le reflet des valeurs fortes de la manifestation.
Appel à bénévoles
L'événement ne pourrait pas vivre sans ses forces vives : les salariés et administrateurs du CEDER sont chaque année accompagnés par une quarantaine de bénévoles. Cette dynamique permet de faire vivre cet éco-village temporaire de manière festive et fluide avec une mécanique bien rodée. Cette année encore, le CEDER invite tous ceux qui le souhaitent à venir rejoindre l’équipe de bénévoles pour préparer l’événement et optimiser son bon déroulement pendant ces 2 jours. 
Pour nous aider et vivre l’événement de l’intérieur, n’hésitez pas à vous inscrire auprès de l’accueil du CEDER.

Inscrivez-vous comme bénévole au CEDER : 04 75 26 22 53 ou naturellement@ceder-provence.org




jeudi 23 février 2017

UN TRP PRÉSENT TOUTE L’ANNÉE A VALREAS

Avant l'arrivée du mois de Mars et la reprise de la programmation ( "Elle" le 10 mars , puis Emilie Valentin du 11 au 17 mars), le Théatre du Rond Point de Valréas a tenu son assemblée générale. L'occasion de se rendre compte de l'immense tâche accomplie depuis quelques années avec le sauvetage de la structure qui devient effectif cette année avec la dernière échéance de l'emprunt en ce mois de février.
Pour la présidente les objectifs sont ambitieux ....et ils sont souvent atteints !
Fidèle à ses convictions, l’équipe du TRP résiste par une mise en œuvre mûrement réfléchie d'actions liées à la culture, l’éducation, la formation.
La culture, l'éducation, la formation n'ont jamais été autant nécessaires qu'en cette période où l'obscurantisme et le populisme grignotent peu à peu le terrain de l'intelligence, le terrain de la connaissance, le terrain des liens sociaux.
Car enfin, l'Homme avec un grand H, peut-il être réduit à n'être uniquement et simultanément qu'un producteur de profits et de biens matériels et un consommateur de ces mêmes biens pour la plupart inutiles ou inaccessibles ? Réduire l'humain, nier sa conscience, atrophier son intelligence, fermer les portes du savoir, lui interdire l'accès à la connaissance n'a jamais été un projet viable, ni pour une société, ni pour un individu.
Ici, au TRP nous défendons le droit à l'intelligence, le droit au savoir, le droit à la formation, le droit à la rencontre, le droit de grandir, le droit d'apprendre seul ou avec les autres.
En 2016, nous avons pu, sur la base de ces choix-là, nous inscrire dans la dynamique de la politique de la ville. En effet, nous avons souhaité mettre, encore plus, le TRP au service de la ville et des citoyens. Les deux actions que nous avons présentées et qui ont été retenues sont de manière résumée d'une part "la médiation culturelle" et d'autre part "la formation aux métiers du théâtre". Cette reconnaissance de notre travail, de nos valeurs, de notre regard sur le monde représente beaucoup pour l'équipe en terme d'encouragement à poursuivre dans cette voie."

Adhérez à l'association, venez aux spectacles , aux animations, aux expositions. la salle des Cordeliers est à tous ceux qui ne veulent pas mourir idiots...courrez-y !




mercredi 1 février 2017

LES VINS DU PAYS EN SALON.....

Les vignerons de la Région étaient nombreux ce week end sur des salons. De "Vinisud" à Montpellier ou de "Millésime bio" à Marseille, ils étaient des dizaines à avoir laissé leur domicile, oublié le froid pour aller à la rencontre de leurs acheteurs, notamment professionnels. C'est l'autre face du métier de vigneron, maintenant incontournable. La première étant de faire des bons vins , mais cela , dans notre Pays , il y a longtemps que ce n'est plus un problème..
Pour le visiteur c'est l'occasion de faire des découvertes, de vins d'abord mais aussi de vignerons...
En parcourant les allées de Vinisud nous avons rencontré quelques vignerons et structures qui participent à la renommée de notre
territoire par leur production et leur accueil. C'est ainsi que nous avons vu les caves et domaines représentant des Vins de Grignan Les Adhémar ( Montine, Grangeneuve ( nos photos)
de Vinsobres (Constant-Duquesnoy (photo), Château de Montplaisir, Montine..) ...







de Valréas (Maison Phetisson-Bonnefoy (photo), Clos Bellane, Boutinot, Chateau de Montplaisir..) de Visan (Cave)... 







mais surtout les grandes maison de négoce ou les Unions de Vignerons, les structures de Commercialisation*. Parmi celles qui représentent le mieux notre pays et ses vins , c'est bien entendu le Cellier des Dauphins, qui avec ses différentes marques commercialise une part importante de la production de notre région et tient un rôle majeur ( Cellier des Dauphins, Louis Mousset, Boissy et Delaygue, Les Vignerons de l'Enclave..). Sur le stand duquel nous avons pu lancer le 10° prix René Renou avec l'Association Nationale des Elus de la Vigne et du vin (ANEV). Plus d'infos : ICI )

Si Vinisud est sérieusement en baisse au niveau de la fréquentation, il est quand même dommage que les vignerons n'aient pas profité, commercialement parlant, du 700° anniversaire de l'achat de Valréas pour y communiquer positivement.
* Cellier des Dauphins, Compagnie Rhodanienne, Grands Vins Selection, Lavau, Les Grands Chais de France, Cercle des Vignerons du Rhône,....

OYEZ..OYEZ : LE TRP VIENT CHEZ VOUS.....


En février, le TRP sort de Valréas pour sa programmation d'hiver. Il sera :
- à GRILLON le VENDREDI 3 FÉVRIER 20H45  à la salle des fêtes  avec "Le ventre de la Baleine" Par le THÉÂTRE DES CINQ JARDINS - Mise en scène Robert Condamin- Avec Garance PICQUE
"Aphrodite, la déesse de l’amour, comme elle le dit, est rongée par un mal étrange.Elle tourne en rond dans sa maison, elle file en rêve à l’autre bout du monde mais revient bien vite dans celui-ci où elle égrène ses pas, ressassant les épisodes qui composent son histoire : sa vie de femme, d’amante et d’épouse...​ "

- le MARDI 7 FEVRIER à 18H30 à RICHERENCHES  à La Commanderie 
" Naissance(s) "  Par la COMPAGNIE ZICOMATIC - Mise en scène Christophe Vignal - Avec David Lucas 
"Ça commence mal pour Pete Ressort, à peine sorti du ventre de sa mère, ses parents l’abandonnent en lui laissant un accordéon et… une carte de crédit..."

- le VENDREDI 10 FÉVRIER à 20h45 à VISAN à l' Hôtel Pélissier (Espace G.Sautel)  avec "L'Autre " De Andrée Chédid - Adapté et interprété par Pierre Flory (comédien, musicien)
"Un vieux Simm, traversant son village, remarque à la fenêtre d'un hôtel un jeune étranger... A peine l'a t-il entrevu que la catastrophe se produit : un violent séisme balaie tout le village... "
Tarifs : Adulte 10 € Enfant 5 € (moins de 18 ans)
Réservations : 04 90 35 21 45 ou par mail au :


 theatredurondpoint@gmail.com

jeudi 19 janvier 2017

LE TRICASTIN de RODOLPHE BRINGER



 Edité en 1996 par le CERCAR, le Tricastin de Rodolphe Bringer reste d'actualité, notamment par la vision historique de Rodolphe Bringer sur ce "Pays" et sur toutes les histoires , contes et légendes qu'il a racontés.
De plus on y trouvera l'intégrale de son livre de recettes tricastines "Les bons Vieux Plats du Tricastin" ainsi que des accords mets et vins avec les vins des Coteaux du Tricastin 
(devenus depuis "Grignan les Adhémar") .

On peut encore se le procurer auprès de M.Olivier
 6, lotissement Fanfinette - 84600 VALREAS  au prix de 10 euros - franco de port

Photo : le livre "Le Tricastin de Rodolphe Bringer"


Voici la PREFACE


Rodolphe BRINGER est un immense auteur méconnu de notre région. Poète, romancier, journaliste, conteur humoristique, il a laissé une œuvre qui remplirait plusieurs tomes de "La Pléiade". Notre génération se doit de le redécouvrir car il est un écrivain régionaliste important, un observateur aiguisé de la Belle époque et des Années folles. Connu et reconnu en son temps comme peuvent l'être de nos jours Cavanna ou Yvan Audouard de qui il se rapproche le plus, car écrivant tous les deux dans "Le Canard Enchaîné" et surtout défenseurs de notre culture provençale. En effet, et c'est la matière même de cet ouvrage, c'est au provençal Rodolphe Bringer que nous avons choisi de nous intéresser, par la réimpression de quelques unes de ses meilleures pages et de celles de ses amis sur notre région, au provençal mais encore plus au "Tricastin". 

Car Rodolphe Bringer est pour nous "l'inventeur" du TRICASTIN, inventeur au sens de celui qui découvre ou met à jour un site archéologique ou une grotte, et non celui qui trouve quelque chose qui n'existait pas. Par ses recherches et son obstination, il a imposé le nom de cette région, une région qu'il nommait Tricastin à Paris et que personne n'était capable de situer géographiquement. Revenu vivre à Pierrelatte, il n'aura de cesse avec ses amis à partir de 1925 de faire connaître et reconnaître le Tricastin comme un pays à part, entre Dauphiné et Provence, avec ses propres traditions, ses légendes, sa gastronomie, son vocabulaire, son histoire.
L'association "Les amis du Tricastin" qu'il anime à partir de cette date, se fixe comme buts, après avoir déterminé et imposé les limites géographiques, historiques et humaines du "pais", de recueillir les documents, monographies, études sur le Tricastin, de faire découvrir ses monuments, ses paysages, ses productions agricoles et industrielles, d'encourager les écrivains et poètes locaux, d'organiser des visites, des débats, des expositions, du théâtre afin de faire exister et d'animer la région. La devise de l'association est : "Connais ton pays... et le fais connaître". Dans la revue de l'association "Le Tricastin", avec ses amis Alexandre Chevalier, André Jullien, Marius Gilles, Léon de la Vence, Anfos Martin, Jean des Estubie, pour ne citer que ceux dont la plume revient le plus souvent, ils vont publier treize ans durant des centaines de renseignements, témoignages, études historiques, archéologiques, touristiques, des contes, des ballades sur le Tricastin. 

Dès le départ, plus de trois cents personnes font partie de l'association et cette ténacité à faire reconnaître leur pays sera récompensée de son vivant, ce qui sera pour lui, à n'en pas douter, une grande joie mêlée de fierté.

Dans le numéro 99 de la revue datée d'avril-mai 1939, il publie un éditorial sous le titre "Enfin.." dans lequel il relate la venue d'Albert Lebrun, Président de la République, à Montélimar pour inaugurer le monument d'Emile Loubet. A l'heure des toasts, le Président prononce les paroles suivantes : "Montélimar, enfin capitale de ce Tricastin, qui, de la Drôme à l'Eygues, et du Rhône aux derniers contreforts alpins étale l'abondance de ses cultures.." Et Rodolphe Bringer de conclure son article par : "Et voilà... Amis du Tricastin, vous tous qui avez collaboré à la renaissance de notre petite patrie, pensez-vous que n'avez pas droit, à cette heure d'être fiers de votre œuvre ?.."

samedi 14 janvier 2017

700 ANS DE VINS DANS L'ENCLAVE DES PAPES

Dans le très beau cadre de la Maison Milon de Grillon (84) qui sied parfaitement à ce genre de manifestations, l'exposition "Les vins des Pontifes d'Avignon" qui entame son tour de l'Enclave 2017 à l'occasion des 700 ans de la formation de l'Enclave des papes a été inaugurée ce 13 janvier 2017. A l'invitation du maire Jean-Marie Grosset et de l'Association A.E.F.O (Association Européenne de Formation à l'oenotourisme) les amoureux du vin, de l'Histoire et de l'Enclave des papes ont répondu à présents. On notait la présence de Viviane Coursières, déléguée générale d'Iter Vitis, de Jacques Tardieu, membre du directoire du Cellier des Dauphins, d'André Deyrieux, vice-président du Conseil supérieur de l'Oenotourisme pour les partenaires. Ils ont pu découvrir une exposition qui voyage depuis deux ans ( de Beaumes de Venise à Apt en passant par le Clos Vougeot) et qui a été remise à jour pour faire la part belle au vin ( et aux vins) de l'enclave des papes, avec notamment le pape Jean XXII qui , dit-on,  fut guéri par ce vin et acheta aussitôt Valréas un an après son élection....L'exposition sera jusqu'au 31 mars à Grillon, puis à Visan jusqu'au 30 juin , puis à Valréas jusqu'au 18 septembre, puis à Richerenches jusqu'au 31 décembre - Entrée Libre.
Un vin d'honneur qui ne porta jamais aussi bien son nom réunit ensuite les participants.




Photos : vernissage de l'exposition


Plus d'info sur  : http://levindespapes.blogspot.fr/