jeudi 30 juin 2016

UN NOUVEAU BLOG SUR LE VIN ET LES VIGNERONS....


Habitués de ce blog, vous avez pris, peu à peu, le réflexe de le consulter pour connaître l'actualité intéressante du Pays et vous avez bien raison...d'ailleurs nous vous encourageons à continuer !
Seule nouveauté tout ce qui concernera le Vin et les Vignerons du Pays (et d'ailleurs..) se retrouvera sur un autre blog qui se nomme "POUR LE VIGNOBLE" à l'adresse :  

http://pourlevignoble.blogspot.fr/



En somme deux blogs pour le prix d'un ......


mardi 21 juin 2016

APRES ON DIRA QUE JE GALEJE.........


D'aucuns voudraient, à Valréas ou dans l'Enclave, me faire passer pour un "galejaïre", pour un rigolo en français, qui dit n'importe quoi, qui exagère, qui blague, qui ne sait pas de quoi il parle.

Il est vrai que ça en arrangerait un certain nombre , avec tout le mal que je peux dire (ou écrire) sur eux. Mais ça ne doit pas être tout à fait faux sinon il y a longtemps qu'ils m'auraient fait taire ou m'auraient fait des procès, ce qui en 42 ans de journalisme ne m'est jamais arrivé.
Un seul a essayé de me faire taire en usant de sa position pour me faire licencier....Thierry Mariani ! On sait ce qu'il est advenu aussi bien de lui (c'était au moment de Barriol) que de moi (je suis allé jusqu'à la retraite à mon poste).
Tout ça pour dire que certains m'ont encore traité de fada ( pour ne pas dire mieux) quand le premier avril 2016 j'ai fait une proposition ( voir ICI ) : celle de fusionner les 4 communes de l'Enclave en une seule commune.
En lisant le journal ce matin ( le D.L) que vois-je ?
6 communes dont Annecy (50.000 habitants) fusionnent pour faire une seule et même commune de 122.000 habitants ! De plus en lisant l'article j'apprends que plus de 1000 communes ont disparu depuis 2010 et que  400 projets de fusion sont à l'étude en France en ce moment.
Je le demande qu'est ce qui empêcherait qu'il y ait un 401° projet , celui de l'Enclave des papes ? A part l'ego de certains de nos élus (voir la triste et maintenant célèbre histoire de la Communauté de Communes Enclave/Pays de Grignan!) je ne vois aucun obstacle, au contraire , je n'y vois que des avantages : financiers, touristiques, économiques, culturels, sportifs...
Alors qu'est qu'on attend ? Qui va se décider en premier ?

Les élus ou le peuple ?

Photo : l'Enclave pourrait être aussi une ville de 14 à 15.000 habitants !





dimanche 19 juin 2016

ALLEZ-Y CA VOUS CHANGERA LES IDEES (8).........

FESTIVAL ALUNA A RUOMS

La différence entre un concert et le festival Aluna , c'est la possibilité de voir plusieurs artistes ou groupes ( exemple cette année le 18 juin : la compagnie des Airs...


 puis Frero Delavega.... 




puis Michel Polnareff ....


puis Louise Attaque) et  être accompagné de 29.000 personnes, qui, comme vous, ont envie de se changer les idées, d'écouter de la bonne musique, de chanter , de se défouler... Un festival quoi!
Allez-y , bien sûr maintenant c'est l'an prochain...mais il faut prendre date sinon on laisse passer l'époque..
Une réussite ardéchoise avec la crème de marron et le bon vin !


D'autres idées de balades....

- Le jardin des oiseaux d'Upie : ICI
- La Caverne du pont d'Arc : ICI
- La saint-jean à Valréas ( le 23.06) :  ICI 
- L'exposition les Vins des Pontifes d'Avignon : ICI
- Le musée d'Art sacré à Pont St-Esprit : ICI 
- L'Aven d'Orgnac : ICI
- Les Lodges en provence : ICI




lundi 13 juin 2016

LES NOUVELLES REGIONS ET LE FELIBRIGE

Le Félibrige a fait dernièrement le point sur la nouvelle carte des régions de France......

Le Félibrige s’est efforcé ces dernières années de faire entendre sa raison d’être : réfuter les lignes conventionnelle de la politique et de la vision jacobine.
Hélas, à présent, il ne peut que déplorer une loi « nouvelle organisation territoriale de la République » (NOTRe) qui n’a pas suffisamment pris en compte les multiples données d’ordre social, culturel, géographique, linguistique et ne reflète pas une cohérence de territoires et de cultures.
Le Félibrige constate amèrement que fi de ses observations, les régions se soient façonnées tel un puzzle administratif alors qu’il avait appelé à une construction à partir des « pays » (ou bassins de vie) écartant les limites technocratiques des départements et dans le respect des repères historiques.
Le Félibrige, dans ses convictions, défend le fait qu’une véritable régionalisation ne saurait négliger aucun des domaines de l’activité régionale, parmi lesquels la langue et la littérature, la culture et les traditions régionales devraient occuper une place importante à côté d’autres compétences essentielles comme l’aménagement du territoire, l’urbanisme, la santé, les transports, la protection des sites… ; et que réduire à l’économie et à l’intérêt l’effort de régionalisation serait un non sens, presque une injure à nos contrées.
APPELEZ NOUS PROVENCE !
La cohérence, à la fois matérielle et morale des habitants des nouvelles régions, ne saurait naître de la seule administration ; elle aurait besoin pour se réaliser de puiser dans tout ce qui est commun aux hommes d’un même terroir, depuis le ciel jusqu’aux moindres mots du parler local.
Mais peut on encore parler de régions à la vue, pour certaines, des ces mastodontes hétéroclites qui nous sont infligés, vidés de toute référence et dénomination historiques ? Si la région par définition est un espace qui doit son unité à des causes naturelles ou humaines nous avons plutôt désormais des espèces de zones, de divisions arbitraires sans fondements et sans âmes.

PAS DE SDF!
De plus, pour quelques unes, les assortir d’appellations absolument artificielles, parachèvent la volonté d’anéantir pour toujours les noms d’anciennes provinces. A l’image de Hauts de France ou de Grand Est, nous voudrions être épargné d’un Sud de France abrégé à SDF ou d’un AURA pour Auvergne-Rhône-Alpes. D’ailleurs, le Felibrige lors de la Santo-Estello de Nice, demanda instamment que les régions du sud de la France conservent les noms attachés à leur histoire ou aux usages : Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Languedoc-Pays catalan, Provence-Alpes-Côte d’Azur et, que le nom de cette dernière ne soit plus réduit au vilain acronyme de PACA, que l’utilisation de ce sigle, ou tout autre pour les nouvelles appellations qui seront retenues, soit puni par la loi.
ndlr : les intertitres sont de notre fait

CARTES DES RÉGIONS

1 - géographique....
2 - vu par les parisiens...






3 - vu par nous ( vision Galabru dans Bienvenue chez les chtis...)

ALLEZ-Y CA VOUS CHANGERA LES IDÉES (7).......

LES LODGES ET LA PAILLOTE Club
A la limite de l'Enclave des papes et de la région Auvergne Rhône Alpes, entre Richerenches et Baume de Transit, au milieu d'une ancienne truffière sur le Chemin de Bel Air se trouve un lieu où l'on oublie, en très peu de temps, où l'on est... à la mer ou à la montagne, en ville ou en campagne ......... en tout cas dans le midi c'est sûr et c'est là tout l'essentiel. Pour nous pas de grand changement me direz-vous et pourtant le dépaysement est garanti...Vous n'avez que quelques heures, vous ne savez pas où aller ...filez à Richerenches..
Les Lodges en provence
Trois sortes de Lodges sont proposées à la location pour les vacances, ou week-end en famille ou entre amis... les lodges Cabanons,Hutte et bergerie

Les Lodges Cabanons, tout en bois, mélangent confort et prestations hôtelières avec le cadre rustique et raffiné d’un chalet en pleine nature.
Les lodges Hutte sont inspirées du design des tentes canadiennes en toile et en bois, aménagées pour un niveau de confort haut de gamme. Spacieuses, elles  peuvent accueillir jusqu’à 6 personnes : 1 lit double dans une « chambre cachette », 2 lits simples en banquette salon, 2 couchages en mezzanine.
Le lodge Bergerie au design brut et chaleureux, 100% nature, avec son toit de chaume et son intérieur bois très « cosy », la bergerie est aménagée pour accueillir jusqu’à 6 personnes. Le Lodge est spacieux et propose 1 lit double, 2 lits simples (pouvant se réunir) à l’espace salon, et 2 couchages en mezzanine. Idéal pour les week-ends insolites en amoureux comme pour les vacances en famille.

La Paillote Club
Pour une demi-journée, un séminaire, un mariage, repas d'affaires , réunion c'est le lieu idéal. Dans l'assiette le chef Gian Lorenzo Tortella vous suggère ses ardoises Bistrot ou Gastro à partir de 16€
Et dehors tout pour se dépayser du jeu de boules à la piscine, du terrain multisport au quad..
Et pour couronner le tout des animations diverses et variées toute l'année autour de la Truffe ( ban des truffes, messe de la truffe) , du sport, des boules, de la danse, des toros etc....

Toute l'année - Pour déjeuner : mercredi à dimanche et pour diner : vendredi et samedi
En Juillet et Août : Ouvert tous les jours non stop
Lodges en Provence - Chemin de Bel Air - 84600 Richerenches - contact@lodges-en-provence.com -  http://www.lodges-en-provence.com/


D'autres idées de balades....

- La Caverne du pont d'Arc : ICI
- Le jardin des oiseaux d'Upie : ICI
- La saint-jean à Valréas ( le 23.06) : ICI 
- L'exposition les Vins des Pontifes d'Avignon : ICI
- Le musée d'Art sacré à Pont St-Esprit : ICI 
- L'Aven d'Orgnac : ICI


NE L'APPELEZ PLUS CHÂTEAU !

Que ce soit pour un mariage, une inauguration, que ce soit sur une affiche ou un panneau à VALREAS, on entend et on voit des affirmations qu'il est temps de déminer car à force cela en devient insupportable...

SIMIANE N'EST PAS UN CHÂTEAU ! 
ARRÊTEZ DE L'APPELER AINSI !

En effet un château* c'est le lieu de villégiature d'un suzerain , d'un seigneur ou d'un prince, dès le  moyen âge. Or on le sait, depuis 1317 Valréas n'a jamais eu ce genre de maître (les Simiane n'ont jamais été nos suzerains) puisque nous avons appartenu aux papes jusqu'en 1791 puis à la France depuis. Bien sûr  il y a un château à Valréas c'est le Château Ripert ( et ce qu'il en reste ..la tour!).
Si il y a un château c'est à Suze la Rousse ou à Grignan. Simiane est tout simplement un Hôtel, un hôtel particulier qui fut celui des Simiane (de 1639 ? à 1806) puis  pendant un certain temps une école et qui est l'Hôtel de Ville de Valréas depuis 1843.  Il fut classé Monument historique en 1913. (Voir Jean Pagnol - Histoire de Valréas - Tome 2 page 521 et suiv...)
Je veux bien croire que ça fait plus riche d'appeler un édifice Château mais nous devons , à nos concitoyens comme aux touristes qui viennent nous voir, la vérité historique. Si vous ne savez pas comment l'appeler , appelez-le "Simiane" ça ira mieux ! Il y a déjà assez de légendes qui circulent dans nos rues pour ne pas en ajouter d'autres !
Surtout que des histoires il y en a à raconter.....

* Wikipédia : Un château est à l'origine une construction médiévale destinée à protéger le seigneur et à symboliser son autorité au sein du fief. Les premiers châteaux étaient construits en bois souvent sur une élévation de terre (motte castrale ou féodale), puis en pierre afin de résister aux nouvelles armes de guerre. On les appela les châteaux forts.

À la Renaissance, les rois de France, bientôt imités par leurs vassaux, décidèrent de construire ou d'aménager leurs châteaux non plus pour la défense, mais pour leur agrément et leur confort. 




1956 ANNUS HORIBILIS

1956 c'est pour beaucoup le gel des Oliviers.....

   "Après le rude hiver 1956, on vit apparaître le squelette des oliviers. Jusque là, ils avaient été grecs de la belle époque ; brusquement, ils s'étaient dépaysé, ils avaient voyagé dans le temps et dans l'espace jusqu'à la brutalité et la sauvagerie des totems, ils couvraient désormais les collines de diagrammes rituels. Ce que les poètes avaient fait du chevalier, de la dame, du moine, du roi, du pape, de l'empereur du Moyen-Âge dans les danses macabres, le gel l'avait fait avec les arbres, et surtout avec les arbres éternels." Jean Giono

Photo : celui là n'a pas gelé, il était ,à l'époque, au fin fond de l'espagne depuis 4 à 500 ans....maintenant au Pays !


mais pour les vignerons ce fut cela.....


Et ce fut aussi un rude coup... l'alcool on comprend mais le vin!!!! ...Moi c'est mon grand père qui m'en mettait dans mon verre à table, avec de l'eau ( lui il en mettait de partout y compris dans la soupe) et en 1956 j'avais déjà l'âge de raison (7 ans) pour savoir que le vin est plus qu'une simple dilution alcoolique et que déjà du temps des papes il servait à beaucoup d'autres usages ( voir ICI )..

TCHEKHOV AU TRP : 4 PIÈCES AU PROGRAMME

Vendredi 17 Juin à 20h45, Samedi 18 Juin à 20h45, Dimanche 19 Juin à 19h00 à la Salle des Cordeliers  de VALREAS, l'atelier du  THÉÂTRE du ROND POINT présente " 4 pièces de Tchékhov" : "Tatiana Repina », « Une noce »,  « Le jubilé », « Le chant du cygne » dans un Mise en scène de Bryce Quétel. Création et régie lumières Wareck Arnaud  et Régie son Luka Padovan. Chorégraphie Ambre Gillet  et Creation  de visuel Pascal Padovan , Costumes et accessoires Véronique Frantz, Annie Macelin, Aurore Pinto Brito, Jacqueline Richaud .
Avec: Geneviève Bellon, Monique Benintendi-Simond, Virginie Bourgogne, Véronique Castaner, Yannick Chanot, Magali Delestrade, Marie Delestrade, Ambre Gillet, Christelle Goetschy, Mireille Martin Desalle, Annie Macelin, Magali Meffre, Pascal Padovan, Aurore Pinto Brito, Thierry Ponthieux, Fernando Queiros, Léo Queiros, Bryce Quétel, Vincent Ribes, Stéphane Roumègue 
4 situations catastrophiques des 4 pièces, « Tatiana Repina », « Une noce », « Le jubilé », « Le chant du cygne ». 
Religion, famille, banque, théâtre, avec au centre de pauvres bougres… 4 œuvres plutôt légères, où tristesse et drame flottent avec rire, absurdité et poésie. Nous y sommes caricaturés avec amour, malmenés pour le plaisir.
Une évocation de la vie dans ce qu’elle offre de plus grave et de plus lumineux, et parfois, étrangement, mêlés en un même moment… 
Durée 1 h 20 - TARIFS : 10€ adultes / 5 € enfants - Il est conseillé de réserver au : 04 90 35 21 45 - ou par mail : theatredurondpoint@gmail.com