vendredi 26 septembre 2008

GRENOBLE PRIX RENE RENOU 2008 : Un exemple à suivre






L’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin
(ANEV) et la Fédération Internationale des Journalistes et Écrivains du Vin & des Spiritueux (FIJEV) ont créée en 2008 le Prix René RENOU « ANEV / FIJEV » . Ces deux associations se sont réunies pour décerner un Prix à la collectivité française ayant le mieux œuvré, au cours de l’année écoulée, pour la défense et la promotion du patrimoine culturel lié à la viticulture. Elles ont eu rapidement l’adhésion à leur projet de partenaires motivés comme eux pour la défense de la Culture du Vin : Vitisphère, winetourisminfrance.com , et les Crus « Vinsobres » et « Bonnezeaux ».
Il s’agissait de récompenser une commune, communauté de communes, Département ou Région française ayant réalisé un projet d’ordre éducatif, environnemental ou œnotouristique ayant valeur d’exemple et de reproductibilité par les autres collectivités. Les organisateurs ont décidé d’appeler ce prix « René RENOU », en hommage au vigneron et ancien président du Comité Vins de l’INAO (1952-2006). Le choix du Jury s’est porté à l’unanimité sur : la Ville de Grenoble (38) et la Manifestation « Le Millésime ».

Ce Prix auquel s'est associé le CRU "Vinsobres" récompense une manifestation qui est exemplaire en ce sens qu'elle est organisée dans une ville qui n'est pas viticole et que les organisateurs ne sont ni vignerons, ni œnologues, ni musiciens !
Alors nous qui au Pays avons des artistes, des vignerons, des oenologues et du vin à ne plus savoir comment le vendre , nous pourrions prendre exemple sur Grenoble pour faire connaitre encore mieux nos produits à travers nos manifestations.....

Photos : René Renou à Vinsobres. le Millésime à Grenoble....



mardi 16 septembre 2008

THEATRE AU PAYS : JACOTTET/PETRARQUE


Jaccottet / Pétrarque – Être par nature
Une création théâtrale, entre Drôme et Vaucluse…
Le spectacle « Jaccottet / Pétrarque – Etre par nature » créé en novembre 2007 par la Compagnie de la Montagne bleue au Théâtre du Fenouillet (Drôme) entame sa tournée cet automne 2008. Les premières représentations seront données à proximité des paysages évoqués dans les textes (L’Ascension du Mont Ventoux, et La Promenade sous les arbres). Une occasion de découvrir, entre Drôme et Vaucluse, non loin de Grignan et du Ventoux, les territoires chers aux auteurs. Ils ont suscité chez l’un et chez l’autre (François Pétrarque et Philippe Jaccottet), avec plus de six siècles d’écart, la tentative de décrire les liens qui se
tissent entre l’homme et les paysages traversés.
En portant à la scène ces textes, Eric Pasturel, metteur en scène et interprète du jeune Pétrarque, a voulu rapprocher deux façons de marcher, et partant, de cheminer dans une vie d’homme. Ces paysages, entre Comtat Venaissin, Tricastin, Baronnies, décors du quotidien, horizons du promeneur, ont-ils un pouvoir sur les hommes ? Induiraient-ils une certaine manière d’être au monde ?
Mise en scène : Eric Pasturel, assisté d’Annick Garnier
Avec : Roger Pasturel, Eric Pasturel Et Michel Souyri (clarinettes)
Coproduction Théâtre du Fenouillet.
Durée : 1h10
Un spectacle soutenu par la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Drôme, le Pays Une Autre Provence, la Commune de Rousset-les-Vignes, le Crédit Mutuel.
« Aujourd’hui, mu par le seul désir de voir un lieu réputé pour sa hauteur, j’ai fait l’ascension d’un mont (…). Mais que de fatigues nous devons endurer pour tenir sous nos pieds non une terre plus haute, mais les passions qui jaillissent des instincts de la Terre. » François Pétrarque. L’Ascension du Mont Ventoux., avril 1336
« À un moment donné, donc, je n'ai plus pu me contenter d'écrire des poèmes ; il a fallu que j'essaie de comprendre ces émotions et le rapport qui les liait à la poésie [...] Ainsi, ces textes ne sont pas des poèmes, mais des tâtonnements, ou parfois de simples promenades. » Philippe Jaccottet, La Promenade sous les arbres, 1957.
Dates tournée
Le spectacle a été créé et présenté pour la première fois au Théâtre du Fenouillet
(St-Gervais-sur-Roubion), les 23 et 24 novembre 07. Puis dans le cadre du Printemps des Poètes au Théâtre de la Poulie à Avignon le 7 mars 08.
- Sam. 6 sept. à Rasteau (84), à 20h30, au CLAEP (à l’issue d’une résidence
dans ce théâtre). Rens. et rés. : 04 90 46 15 48
- Vend. 12 sept. à Rousset-les-Vignes (26), à 20h30, chez les Bussat (le spectacle sera donné dans la grange). Rens. et rés. : 04 75 27 93 25 / 04 75 27 72 06
- Sam. 20 sept. à Saint-Restitut (26), spectacle présenté sur le site des carrières, dans le cadre des Journées du patrimoine. Rens. et rés. Musée d’Archéologie Tricastine : 04 75 04 74 19
- Vend. 3 oct. à Vinsobres (26), à 20h30, salle des fêtes. Rens. et rés. : L'Abeille vinsobraise : 04 75 27 66 25
- Sam. 11 octobre à Taulignan (26), à 20h30, salle du Béal. Rens. et rés. : Ass. Arts et culture : 04 75 53 65 40
- Sam. 6 déc. à St-Martin-d’Hères (38), à 20h30, Théâtre de l'Heure bleue, en partenariat avec la Maison de la Poésie Rhône-Alpes. Dans le cadre du 13e Festival International de Poésie en Rhône-Alpes, La poésie gratte-monde. Rens. et rés. Théâtre de l'Heure bleue : 04 76 14 08 08
Compagnie de la Montagne bleue Mairie, 26770 Rousset-les-Vignes Tél. 04 75 27 72 06 lamontagnebleue@aliceadsl.fr

samedi 6 septembre 2008

L'ENCLAVE AU DESSUS DE TOUT


C’est ce qu’est venu dire Patrick ADRIEN, président de la communauté de Communes à l’occasion de la présentation du cycle de conférences historiques qui vont animer les quatre communes de l’Enclave au cours de ces 4 derniers mois de l’année. Cette appropriation de l’histoire par ses habitants rentre dans l’évolution du dossier « Enclave 2017 » dont la suite de l’étude va être prise à son compte par la Communauté de Communes.
La première étape consistait à demander aux habitants de l’Enclave quelle était leur perception de l’Enclave, ses points forts, ses défauts ? Les résultats du questionnaire ont été présentés et ils ont confronté les présents à la réalité de l’Enclave avec de nombreuses découvertes. La deuxième phase consistera à établir une prospective sur les actions à mener pour rendre le concept « Enclave des papes » plus réel et pour que les habitants (enfants et adultes, nouveaux arrivants et anciens enclavés) se l’approprient (comme le cycle de conférences qui commence). Il s’agira enfin de trouver comment qualifier l’Enclave pour lui donner plus de lisibilité, plus de reconnaissance par ses habitants, puis par les autres français, puis par les étrangers ?
Cette qualification doit englober tous les aspects de la vie. Aspect historique, Agricole, Environnemental, Culturel et Touristique. On le voit les 4 communes de l’Enclave se doivent, tout en gardant chacune leur propre identité, de réfléchir à l’avenir de l’Enclave qui est à un tournant important de son histoire si elle veut exister en tant que telle.
En 2017, cela fera 700 ans que le pape Jean XXII aura acheté Valréas, puis Richerenches et les autres papes, Visan et Grillon. L’ENCLAVE des papes se doit d’être exacte au rendez-vous fixé par l’Histoire. Le président Patrick Adrien a confirmé sa volonté de faire passer l’Enclave par-dessus tout.


PLANNING des CONFERENCES PREVUES

La première conférence aura lieu à Valréas en ouverture des Journées nationales du patrimoine qui feront l’objet de nombreuses animations.
- L’Enclave des Papes : une histoire remarquable » (avec la projection d’un extrait de la pièce de théâtre sur le rattachement ) Valréas, église des Cordeliers - vendredi 19 septembre 2008, 20h30.

- « Richerenches, un village sous hautes influences : des Templiers aux Rovere ». La refondation de Richerenches au XVème siècle par le légat et archevêque Julio della Rovere (futur Jules II). - Richerenches, vendredi 24 octobre 2008, 20h30.

- « L’Enclave des Papes et ses contrebandiers : contexte historique et anecdotes ». Grillon, Maison Millon, mercredi 19 novembre 2008, 20h30.

- « L’Enclave des Papes : des annexions temporaires au rattachement (définitif ?) », Visan, Salle Jean Moulin - vendredi 12 décembre 2008, 20h30


Photo : les conférences commencent.........

mardi 2 septembre 2008

Sophie BENTIN : une historienne du Pays


Docteur en histoire, Sophie Bentin a soutenu sa thèse, « Les enclaves du Haut Comtat à l’époque moderne (1560-1791) », à l’Université de Provence et a obtenu la mention très honorable avec les félicitations du jury. Allocataire de recherche au sein du laboratoire Telemme et boursière de l’Ecole française de Rome, Sophie Bentin a eu l’occasion d’explorer les archives secrètes du Vatican, les archives du ministère des affaires étrangères, les archives nationales, les archives départementales de Vaucluse et de la Drôme ainsi que de nombreux fonds locaux. Elle a notamment classé les archives d’Ancien Régime de la ville de Valréas. Depuis 2005, Sophie Bentin fait partager son savoir à l’Université du temps libre d’Avignon où elle anime des cycles de conférences portant sur l’histoire d’Avignon et du Comtat ainsi qu’un atelier d’initiation à la recherche historique.
Elle peut vous proposer ses services dans de nombreux cas : Transcription d'actes anciens et classement d'archives, Histoire des maisons : Généalogie foncière , Généalogie, Mise en valeur historique du patrimoine , Cours et conférences. Vous pourrez en savoir plus sur sonSite : http://www.histoiresprivees.com/ - Contact : 99, rue Moricelly 84200 CarpentrasPort. : 06 23 38 22 65 - Tél. : 09 60 44 14 28- Courriel : contact@histoiresprivees.com
Photo : Sophie Bentin conférencière

ROUTE DES VINS DU PAYS "UNE AUTRE PROVENCE"




La route des vins que nous vous proposons de vous ne la retrouverez nulle part ailleurs. Elle couvre le sud de la Drôme et l'enclave des Papes et elle peut être faite en une, deux ou trois journées. A votre retour vous serez incollable sur le vin. Des différents cépages à la vinification, de la tradition à la gastronomie, la région peut tout vous offrir. Vous y apprendrez que le Vin est plus qu'une dilution alcoolique: il est une Culture, un art de vivre. Qu'il possède une histoire, une géographie, une langue.
I - ALLER - De Bollène à Nyons
Le point de départ peut être la sortie d'autoroute de Bollène ; on se dirige vers Suze la Rousse et son château incontournable (photo) qui abrite l'Université du vin, (week-ends et stages de dégustation – rens. 0475972131), de la Commanderie des Costes du Rhône et au pied duquel se trouve le jardin des vignes, véritable conservatoire de tous les cépages de la Vallée du Rhône. Une halte s'impose à la cave la Suzienne, plus grande cave de France -et son caveau fort attrayant- où l'on vinifie tous les vins de la région (vin de pays, Coteaux du Tricastin , Côtes du Rhône et Côtes du Rhône villages).

Dans Suze la rousse nous pouvons suivre deux itinéraires.
- Un court, à gauche sur la D142 basé uniquement sur la découverte de l'appellation Coteaux du Tricastin qui nous mènera tranquillement par la Baume de transit (domaine Saint-Luc et caveau des domaines dans le village) , Monségur sur l’Auzon , Chamaret ( tour Philipe le Bel) à Grignan (domaine de Montine). Outre le château de la petite fille de Madame de Sévigné (soirées théâtrales tout l’été), il faut visiter le caveau des vignerons du Tricastin, un lieu agréable et animé par un sommelier-conseil© qui vous fera découvrir toute la richesse de l'appellation .C’est lors de cette dégustation que vous choisirez le vin qui vous plait et vous pourrez ainsi vous arrêter au domaine en rentrant. On eut déjeuner à Grignan et rentrer par Réauville (Domaine du Serre Rouge), Roussas (Domaine de Grangeneuve), Allan , Donzère (Domaine Aubert), La Garde -Adhémar et Saint Paul trois châteaux (maison de la truffe et du Tricastin).Cette route vous aura déjà permis de passer une belle journée
- L’autre à droite dans Suze en continuant sur la D94 vers Tulette on passe à la
hauteur de Bouchet (Domaine du petit Barbaras) et sa fameuse abbaye redevenue depuis peu propriété communale. À la sortie de Tulette en direction de Nyons, suivre la D94et on tourne à gauche juste avant les impressionnants bâtiments du Cellier des Dauphins, union de caves de la région et première marque française de vins d’appellation d’origine, mondialement connue. On se dirige tout doucement vers une particularité géographique et historique : l’Enclave des papes, célèbre par son vin qui guérit le pape Jean XXII ( en 1316). On arrive à Visan en rentrant dans une aire où les vins ont acquis une renommée suffisante pour accoler le nom de leur village derrière à l'appellation ( les fameux Côtes du Rhône villages avec nom de communes). Visan est le premier de ceux-ci ; ici l'on cultive la tradition, le caveau de vieillissement creusée dans le safre , la Confrérie Saint – Vincent datant de 1475 et ses manifestations , mais aussi modernité avec la cuvée « Femmes »choisie chaque année par un jury 100% féminin. On arrive enfin à Valréas , capitale de l’Enclave, riche de monuments et souvenirs liés à l’Histoire. Ville de fêtes ancestrales, de festivals, d’animations (corso, fête des vins) tout l’été et de produits de qualité. A la cave la Gaillarde (photo caveau) , dans les domaines particuliers animations culturelles ( peinture, musique, sculpture). Le sentier des 4 domaines, offre des animations festives .
On peut profiter de la proximité pour faire un crochet au Domaine des Treilles à 4 kilomètres de Valréas, direction Montbrison où Patrice Méry vous initiera à la culture biologique (olivier et vigne) et vous fera visiter son musée « Mémoire agricole » (sur rendez-vous 04.75.53.51.69) . Ou aller jusqu’à Richerenches, cité templière à 7 kilomètres - Cave les Templiers .
Direction Nyons par la D941 avec un arrêt à Sain-Pantaléon les Vignes (Caveau de la cave au bord de la route et dégustation des CdR Villages Rousset les Vignes et Saint-Pantaléon les Vignes). On peut aussi mettre pied à terre et aller à la découverte des sentiers du terroir (3 sentiers de 3,4 & 6 heures), fléchés et très instructifs.
On arrive à Nyons, patrie de l’AOC- olive de Nyons et son huile d’olive. On peut les déguster et apprécier les vins locaux (Coteaux des Baronnies, Côtes du Rhône et Villages) dans le caveau de la Cave La Nyonsaise qui produit huile et vin.
II° – RETOUR - De Nyons à Bollène
On prend la D94, direction ORANGE et l’on arrive après 4 kilomètres de vignes et d’oliviers à Vinsobres (photo) . C’est là que l’on prendra le déjeuner ou le dîner à l’auberge du petit Bistrot, au cœur du Village, où, avec les meilleurs mets régionaux on vous proposera l‘ensemble des vins du Cru « Vinsobres ». Car Vinsobres , pour son vin rouge, est un Cru des Côtes du Rhône depuis 2006, le premier – et le seul- de toute cette région. A découvrir et déguster dans ses nombreux caveaux ou lors de ses manifestions estivales ( Nuit Divinique ban des vendanges ).
On reprend la D94 et l’on arrive à Saint-Maurice, amphithéâtre de vignes produisant de grands vins dont le Côtes du Rhône Villages Saint-Maurice, réputé (Domaine Viret et cave les Coteaux). On retourne vers Tulette . A la sortie de Tulette il faut s'arrêter au caveau rénové de Costebelle la cave unique du village (grand choix de cuvées). On reprend la route et à un kilomètre on va vers Sainte Cécile les vignes à l’entrée , le caveau ultra moderne Cécile des Vignes de la cave des vignerons réunis et dans le village Chantecôtes (caveau du XIV°siècle ) . On rejoint ensuite directement Rochegude, son château – Hôtel et son vin Côtes du Rhône Villages Communal . A la Cave de Rochegude on vinifie le CdR Villages Rochegude mais aussi le tout nouveau Côtes du Rhône Villages Communal « Massif d’Uchaux ».On rentre par la D8 et l’on rejoint la D94 à Bollène (château de la Croix Chabrière) terme de notre périple.
Au cours de celui-ci nous aurons découvert le seul Cru du Pays (Vinsobres), les Côtes du Rhône Villages Communaux , les Coteaux du Tricastin, les Coteaux des Baronnies, les vins de Pays. Avec les visites oenoculturelles , les paysages , les monuments, les villages on peut dire qu’à l’arrivée on est beaucoup plus riche et imprégné de ce Pays.




Photos : VALREAS - Caveau de "LA GAILLARDE"


VINSOBRES